Présentation

LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS :
Prenez connaissance des modalités mises en œuvre à l'Université Toulouse Capitole.


Vous êtes ici : Accueil > Présentation > Organisation > Le mot du Doyen

Le mot du Doyen Nelidoff - octobre 2020

Alors que nous sommes déjà parvenus à la moitié du premier semestre de l’année universitaire, l’inquiétude demeure en matière sanitaire et il convient de faire face à une deuxième vague. Compte tenu de la situation dans la métropole toulousaine, nous avons pris la décision de maintenir les cours magistraux et les travaux dirigés en distanciel au moins jusqu’au 2 novembre, jour de la reprise après la semaine des vacances de Toussaint. Nous verrons d’ici-là comment la situation sanitaire évolue mais les indicateurs nationaux et régionaux ne nous conduisent guère à l’optimisme.

Avec réalisme, il nous faut donc affronter cette situation qui risque de durer un bon moment et essayer d’anticiper le plus possible les décisions à prendre.

En ce qui concerne les enseignements, la reprise partielle du présentiel, avec application de la jauge de 50% n’est envisageable que si la situation sanitaire s’améliore nettement. Des priorités doivent être réfléchies, d’ores et déjà, tout particulièrement en direction des étudiants de L1 au second semestre, car ils sont les plus vulnérables du point de vue pédagogique.

En ce qui concerne les examens, nous avons pris la décision de les faire passer à distance pour les semestres en cours. De manière à ne pas sacrifier le niveau requis, ils porteront sur toutes les matières suivies par les étudiants et avec des examens terminaux pour les matières à travaux dirigés. Selon le choix des enseignants, ils pourront être organisés sous une forme écrite ou orale.

Nous sommes très soucieux de maintenir la relation pédagogique. En cours magistraux comme en TD, des supports écrits, des cours à distance, en particulier via Zoom sont proposés aux étudiants. Ils requièrent de tous une grande discipline, des efforts particuliers et une certaine agilité technique. L’Université reste ouverte : il s’agit donc de continuer à travailler, mais autrement.

En ces temps incertains et difficiles, la méthodologie ne doit pas être sacrifiée, bien au contraire. En L1 tout particulièrement, j’engage les étudiants à bien suivre leurs travaux dirigés et à profiter des séances de méthodologie relevant du dispositif GAINS et au second semestre les travaux de soutien universitaire (TSU) qui s’adresseront aux étudiants ajournés au Semestre 1. N’hésitez pas également à vous adresser à vos responsables pédagogiques.

A n’en pas douter, l’année universitaire va être de nouveau très particulière. Trois principes doivent guider la gestion de cette crise qui s’installe : principe de précaution, principe de continuité pédagogique, principe de bienveillance à l’égard d’étudiants qui sont confrontés à une situation très difficile à vivre. Nous sommes tous mobilisés pour les aider.

Philippe Nélidoff,
Doyen de la Faculté de Droit et Science politique

 


Mise à jour le 16 octobre 2020


Editos précédents

En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies