Présentation

Vous êtes ici : Accueil > Présentation > Organisation > Le mot du Doyen

Le mot du Doyen Nelidoff - octobre 2018

Depuis un mois, j’ai participé à plusieurs séances et cérémonies de rentrée : les universités d’été pour nos nouveaux étudiants en L1, les étudiants entrants Erasmus, ceux qui viennent de médecine et classes préparatoires, les séances de pré-rentrée en L1 qui nous permettent, avec notre Présidente, d’établir un premier contact. Il y a eu ensuite les séances de rentrée dans les différents Masters 2.

Nous avons accueilli le 14 septembre un grand serviteur de l’Etat :  Monsieur Jean-Marc SAUVE, vice-président honoraire du Conseil d’Etat qui nous a fait part de son expérience dans la présidence du conseil d’Etat alors que rien ne le prédestinait à devenir le premier fonctionnaire de notre pays, ce qui, je l’espère convaincra nos étudiants que leur avenir est bien entre leurs mains.

Samedi 29 septembre a eu lieu la cérémonie de rentrée de l’Ecole européenne de droit avec pour parrain le philologue franco-allemand : Heinz WISMAN qui nous a introduit à une meilleure compréhension des origines et du rôle de l’Europe dans la défense de la liberté.

Jeudi 4 octobre avait lieu notre traditionnelle cérémonie de rentrée au cours de laquelle le PR François OST, de l’Université Saint-Louis de Bruxelles, philosophe du droit reconnu, a évoqué avec talent les qualités essentielles chez un étudiant en droit de 2018 : sens de l’effort, solidarité, responsabilité, audace.

Le même jour avait lieu au Palais de justice la rencontre annuelle de clôture de l’opération ciné-justice qui vise à renforcer les relations entre le monde de la justice et du droit et les jeunes des collèges et des lycées de Haute-Garonne avec cette année le thème du harcèlement à travers des films et des débats auxquels participent certains de nos étudiants. Je les félicite pour leur implication dans cette opération aux cotés des magistrats, des avocats et des enseignants.

Je retiens de tous ces témoignages émanant de personnalités reconnues dans le domaine universitaire et au-delà une leçon d’optimisme. Dans le monde incertain dans lequel nous vivons, ne cédons pas à la morosité ambiante même si les problèmes et les difficultés ne manquent pas. L’avenir n’est jamais déterminé à l’avance. Il sera ce que nous en ferons. Il sera ce qu’en feront les jeunes générations qui nous sont confiées. Dans la transmission des connaissances et aussi des valeurs de la République, le rôle de l’Université est essentiel. Il faut nous mobiliser pour faire en sorte qu’au terme de leur cursus juridique, nos étudiants aient acquis l’esprit juridique et le socle nécessaire pour devenir de bons professionnels et aussi qu’ils soient pétris d’une culture et de valeurs civiques qui leur permettent d’être des éclaireurs dans une société qui en a bien besoin.

 

Philippe Nélidoff, Doyen de la Faculté de droit et science politique



Mise à jour le 5 décembre 2018


Editos précédents