Présentation

Vous êtes ici : Accueil > Présentation > Organisation > Le mot du Doyen

Le mot du Doyen Nelidoff - novembre 2018

Le mot du doyen (Novembre 2018)

 

Le mois de novembre a été marqué cette année par les commémorations de la fin de la Grande Guerre. Notre Université et, en son sein, la Faculté de droit et science politique, y ont pris une part active.

Plusieurs initiatives ont été menées à bien et il faut se réjouir de l’écho qu’elles ont rencontré, tant à l’intérieur de notre Maison que dans la cité et au-delà.

Le Centre Toulousain d’Histoire du droit et des institutions a publié un ouvrage, intitulé Ceux de la Faculté, Des juristes toulousains dans la Grande Guerre, sous la direction de nos collègues, les PR Olivier Devaux et Florent Garnier, avec le concours de l’une de nos doctorantes, Lolita Philippon. Il décrit l’adaptation de la Faculté à un temps de guerre ainsi que la vie des étudiants, à partir des séances du Conseil et de l’assemblée de la Faculté ainsi que des rapports annuels du doyen au Conseil de l’Université.

Deuxième initiative, toujours du CTHDIP et des mêmes collègues, la publication du Livre d’or de la Faculté de droit de Toulouse qui vise à maintenir la mémoire des étudiants morts durant la guerre dont les noms figurent, au moins partiellement, sur les monuments aux morts des anciennes Facultés. Les auteurs y décrivent la procédure d’élaboration de ce document et utilisent également les correspondances entre la Faculté et les familles, les familles et leurs fils, en élargissant le propos aux étudiants blessés.

Ont été organisées également deux expositions : l’une sur le site de notre bibliothèque, intitulée Des juristes mobilisés et une autre Regards croisés : Facultés de droit de Paris et de Toulouse, Exposition virtuelle à la bibliothèque interuniversitaire Cujas.

Enfin, un cycle de conférences : Juristes européens et américains pendant la Première guerre mondiale a été organisé à la bibliothèque de l’Arsenal.

Je tiens à remercier tous les collègues et nos amis de la bibliothèque et des Archives qui se sont investis dans ces initiatives qui honorent notre Faculté et notre université. Un siècle après cette épreuve terrible que fut la Grande guerre pour notre pays, il est nécessaire de maintenir vivante cette mémoire.

Nous étions d’ailleurs nombreux, le 12 novembre dernier, à nous retrouver, devant les monuments aux morts de notre Université pour saluer ceux qui ont donné leur vie pour notre pays. Notre Présidente, puis le PR Philippe Delvit qui a joué un grand rôle dans ces commémorations et l’un de nos étudiants en Première année de Licence, Enzo Favaro, Président de l’Association nationale du Devoir de Mémoire française sont intervenus pour nous rappeler qu’au-delà de la Victoire, c’est la Paix qu’il faut fêter et appeler au rassemblement des Français autour de notre devise républicaine.


Philippe Nélidoff, Doyen de la Faculté de droit et science politique



Mise à jour le 5 décembre 2018


Editos précédents