Présentation

Vous êtes ici : Accueil > Présentation > Organisation

Le mot du Doyen Nelidoff - avril 2018

Cela fait plusieurs mois que vous entendez parler de Parcoursup. Il s’agit des nouvelles modalités d’admission dans l’enseignement supérieur. Ce nouveau dispositif, prévu par la loi Orientation et Réussite des Etudiants (ORE) remplace le système antérieur Admission Post-Bac (APB) qui avait conduit à un tirage au sort dans des filières en tension.

L’esprit de la réforme est de permettre une meilleure adéquation entre le profil du futur étudiant et ce qui est objectivement attendu de lui dans la filière où il souhaite s’inscrire. L’exercice, louable en lui-même, est difficile à mettre en œuvre dans notre discipline que l’étudiant découvre à son entrée à l’Université, le droit n’étant pas systématiquement enseigné au lycée. Chacun sait également que de bons lycéens ne réussissent pas forcément en droit et réciproquement. Il faut donc faire preuve de beaucoup de prudence.

Les attendus nationaux pour le droit ont été définis en concertation entre la conférence des doyens et le Ministère. Ont été retenus : l’aptitude à l’expression écrite et orale, à la compréhension, analyse et synthèse d’un texte, à la logique et au raisonnement mais aussi la capacité à l’autonomie et à l’organisation dans son travail, l’ouverture au monde, les connaissances linguistiques (en particulier l’anglais) et enfin l’intérêt pour les questions historiques, sociétales et politiques.

Après un test d’auto-évaluation, les lycéens ont exprimé dix vœux non classés et confirmés au 31 mars dernier. Chaque dossier intègre un certain nombre de pièces justificatives : relevés de notes, appréciation des professeurs principaux, et chefs d’établissement, projet motivé.

Dans la phase actuelle, les Universités sont amenées à vérifier la conformité entre les éléments du dossier et les attendus nationaux. Des capacités d’accueil ayant été préalablement définies, nous avons mis en place treize commissions pour paramétrer, traiter et classer l’intégralité des dossiers. Ces commissions, composées entre trois et sept membres, correspondent aux treize parcours de L1 droit : L1 présentiel Toulouse, L1 Montauban, L1 droit et gestion et les dix parcours de l’Ecole Européenne de droit. Les lycéens se verront communiquer les résultats de ce classement à partir du 22 mai.

Au nom de la Faculté, je remercie tous ceux qui ont accepté ces charges nouvelles de travail alors que nous sommes en période d’examen.

D’autres questions sont devant nous : les modules de sécurisation (méthodologie et culture générale en L1), la lutte contre le décrochage ainsi que la réforme de la Licence pour laquelle on attend un nouvel arrêté courant mai.

 

Philippe Nélidoff, Doyen de la Faculté de droit et science politique


Mise à jour le 16 avril 2018


Voeux 2016