Présentation

Vous êtes ici : Accueil > Présentation > Organisation

Le mot du Doyen Nelidoff - mai 2018

Le mot du doyen (Mai 2018)

Depuis le mois dernier, j’ai effectué un certain nombre de déplacements auprès d’autres universités européennes : Andorre, Dublin (Trinity College et University College of Dublin), Athènes (Université nationale capodistrienne). Je vais continuer avec Gdansk, Cracovie (Université Jagellonne), puis en octobre à l’Université de Renmin en Chine et Voronej (Russie).

J’ai été également contacté pour que nous intégrions le groupe des Facultés de droit européennes qui a tenu dernièrement son congrès annuel à Barcelone. 

Ces déplacements sont très instructifs au moment où, plus de trente ans après le lancement du programme Erasmus (1987), il est de plus en plus question d’entrer dans des réseaux d’Universités européennes.

Ma conviction, partagée lors des derniers conseils, est que notre Faculté doit être plus que jamais présente au plan européen et international. C’est une question essentielle que celle du rayonnement international d’une grande Faculté comme la nôtre, tant en matière de formation que de recherche.

Nous avons d’ailleurs de nombreux atouts tels que nos deux chaires Jean Monnet attribuées à nos collègues le professeur Marc Blanquet et Mme Nathalie Valdeyron, notre Ecole Européenne de droit dont la direction vient d’être confiée à notre collègue le professeur Lukas Rass-Masson qui prend la suite des professeurs Wanda Mastor et Sylvaine Peruzzetto, un grand nombre de partenaires internationaux avec lesquels nous sommes liés par des conventions.

Il nous faut maintenant aller plus loin et pour ce faire, je crois que deux principes doivent être respectés :

1-La politique internationale de notre Faculté ne peut être uniquement la somme des initiatives individuelles des collègues. Bien entendu, les liens personnels sont nécessaires mais il nous faut également coordonner au plan facultaire cette politique pour éviter la dispersion.

2-La politique internationale de la Faculté doit s’articuler avec celle de notre Université Toulouse 1 capitole. Je suis heureux de constater que des liens de confiance mutuelle sont établis avec le Service Commun des Relations Européennes et Internationales et ses responsables : le professeur Alexandra Mendoza-Caminade, Vice-présidente Relations internationales et Caroline Hourdry, directrice administrative. Nous continuerons donc à renforcer cette collaboration très fructueuse.

J’ajoute que j’ai chargé notre collègue le Professeur Céline Mangematin, assesseur, de coordonner le groupe de travail relatif à la création de cours de droit français en anglais et à l’apprentissage de l’anglais juridique. Il est impératif que nos étudiants progressent dans ce domaine et que les étudiants Erasmus entrants-qui sont aussi temporairement nos étudiants- puissent accéder à de tels cours. Je recommande aussi à nos collègues qui veulent se perfectionner en anglais de suivre la formation « take the challenge » proposée par nos collègues du département Langues et Civilisations que je remercie pour son implication.

Philippe Nélidoff, Doyen de la Faculté de droit et science politique



Mise à jour le 11 juin 2018